TOUTES LES ACTUALITÉS

Une approche des soins de manutention

06/12/2019

Une formation du personnel aux soins de manutention a été menée à la résidence, dans un souci de prévention des troubles musculosquelettiques.

Aider un résident alité à se réhausser, le transférer de son lit au fauteuil, réaliser un soin, une toilette...tous les gestes que les soignants et notamment les aides-soignantes accomplissent au quotidien leur demandent souvent des efforts physiques fatigants. Dans une démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques et d'amélioration de la qualité de vie au travail, Anne Bourget, la directrice de la résidence, a initié une approche innovante des techniques de manutention. L'objectif principal du "Soin de manutention" est que les aides-soignantes ne portent plus mais utilisent mieux le matériel dont elles disposent, stimulent les capacités des personnes pour mobiliser ses appuis et préservent la bientraitance dans les soins.

Une démarche innovante

La directrice a d'abord suivi une formation de 5 jours à destination des cadres, puis Nathalie Chivot, aide-soignante et coordinatrice de l’accueil de jour, s'est formée plus longuement aux soins de manutention avant de diffuser la démarche auprès des équipes. "Il s'agit d'évaluer un certain nombre de paramètres avant tout soin, détaille Anne Bourget : la configuration de la chambre et de l'environnement, les capacités motrices et cognitives de la personne ainsi que son état psychologique, le matériel à sa disposition...". Cette façon différente d'appréhender les gestes et d'utiliser le matériel (tapis de glisse ou tapis de réhaussement par exemple), permet d'économiser les efforts des soignants et de préserver l'autonomie des résidents.   

 




Un temps pour soi

05/12/2019

Un temps pour soi accueille chaque premier jeudi du mois, au Centre de Gérontologie Clinique de Magnanville, des aidants et leurs aidés, bénéficiaires d'un des services de la Fondation. Il se décline en un temps de parole pour les aidants, l’organisation parallèle d’ateliers pour les aidés (si besoin) et le transport des personnes pour bénéficier de ce moment de répit.


"Nous nous sommes aperçues que peu de dispositifs existaient pour les aidants dans le territoire du Mantois. Et nous nous sommes dit qu'à Magnanville, nous avions l'espace et les moyens disponibles pour monter un tel dispositif". Gwenaëlle Muzas (psychologue du Ssiad de Magnanville) et Wivine Baudin (ergothérapeute de l’Esa - Equipe spécialisée Alzheimer du Ssiad), sont à l'initiative du projet "Un temps pour soi", qui débute aujourd'hui, jeudi 5 décembre au CGC de Magnanville.


Un double bénéfice
Cette action s’articule autour de 3 dispositifs d’accompagnement aidants/aidés : l’animation d’un groupe de parole pour les aidants, portée en binôme, par les intervenantes psychologues, ergothérapeutes du CGC (une des deux initiatrices sera toujours présente au groupe de parole) ; sous condition, l’organisation simultanée d’ateliers pour les aidés (12 maximum), animés par les 3 Assistantes de Soins en Gérontologie (ASG) de l’Esa ; la mise à disposition de véhicules du SSIAD et du minibus du service animation du CGC. "Nous avons souhaité lever deux freins habituels pour que les aidants puissent bénéficier de temps de répit : le transport et le fait que l'aidé ne soit pas pris en charge pendants ces temps".


Participation libre pour tous les bénéficiaires d'un service de la Fondation
La participation des personnes est libre, le dispositif s'inscrit dans la durée. Un temps pour soi se déroulera, sur le site de Magnanville, un jeudi par mois, de 14h à 16h, à partir de décembre 2019. Il s’adresse prioritairement aux aidants dont un aidé bénéficie de l’intervention de l’un des services de la Fondation : HAD, Esa, Ssiad, Ehpad, Centre de Santé, Consultation Mémoire, Accueil de Jour...Les aidants/aidés de l'Ehpad de Mantes-la-Jolie peuvent ainsi bénéficier de ce dispositif.




Petit Castor N°3 est paru !

12/11/2019

Le numéro 3 de "Petit Castor de Mantes", le bulletin trimestriel de la résidence médicalisée est paru. Il a été conçu et préparé par un comité de rédaction mixte : familles et personnels de l'Ehpad et nous avons le plaisir de vous le présenter ici.




Petit Castor N°2 est paru

09/09/2019

Le deuxième numéro du journal de la résidence de Mantes-La-Jolie, rédigé par les familles et le personnel, vient de paraître, découvrez-le ici




Petit Castor est paru

20/05/2019

Le numéro 1 de "Petit Castor de Mantes", le bulletin trimestriel de la résidence médicalisée est paru. Il a été conçu et préparé par un comité de rédaction mixte : familles et personnels de l'Ehpad et nous avons le plaisir de vous le présenter ici

 

 




Ouverture d’un Pasa

04/04/2019

La résidence de Mantes-la-Jolie a obtenu à l’automne un agrément pour un Pasa (pôle d’activité et de soins adaptés), de 14 places, octroyé par l’ARS qui disposait d’une enveloppe complémentaire pour financer les établissements intéressés par l’ouverture de ces espaces accueillant en journée des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou de troubles neuro-dégénératifs et organisant des activités physiques et cérébrales. « Cela représente une amélioration dans la qualité de prise en charge des résidents qui vont bénéficier d’ateliers thérapeutiques adaptés et des moyens supplémentaires en effectif pour l’établissement », estime la directrice, Anne Bourget. 63800€/an sont donc accordés à la résidence médicalisée de Mantes pour embaucher 1,7ETP. La masse salariale se répartit entre 0.30% de temps supplémentaire pour la psychomotricienne et deux postes d’assistantes de soins en gérontologie (ASG) pour deux aides-soignantes en reclassement professionnel qui vont suivre une formation, financée par les fonds mutualisés du siège, pour obtenir ce diplôme, requis pour faire fonctionner un Pasa. Les achats ainsi que les travaux d’aménagement sont financés intégralement : une salle d’attente est transformée en salle d’activités, une salle de kinésithérapie en salle polyvalente avec cuisine thérapeutique, un bureau et une salle rangement réaménagés…soit 140 m2 (10 m2/résident, ce qui est l’obligation). Le début d’activité est prévu au printemps.




Ehpad, Collection 2018-2019

15/10/2018

"Ce n'est pas du Saint Laurent, du Lagerfeld mais une mode pour répondre aux besoins des personnes âgés, aux membres rétractés, difficiles à habiller", a lancé Cathy Fleury-les-idées-innovantes, comme elle s'est définie elle-même en ouvrant son défilé de mode, jeudi 11 octobre, devant un parterre d'une centaine de personnes, résidents de l'Ehpad de Mantes et des autres établissements voisins, partenaires, personnels et familles. L'animatrice, vêtue d'un fourreau rouge en dentelle a donné le ton à cet événement original, joyeux et coloré qui a enchanté les spectateurs. Il s'agissait de son projet réalisé dans le cadre de la préparation de son Brevet professionnel d'animatrice socio-culturelle, et a mobilisé pour l'occasion, résidents, professionnels et bénévoles pour monter un vrai défilé.

Ce sont 9 résidents de l'Ehpad (dont un mannequin homme !) qui ont défilé sur le tapis rouge, sur leurs deux jambes ou en fauteuil pour présenter la collection "Ehpad Mantes, hiver 2018-2019", entourés par les trois principales organisatrices-maquilleuses-couturières Cathy, Nadine et Gisèle.

La fête s'est poursuivie par des chants et des danses dans une ambiance très joyeuse et chaleureuse, grâce à l'énergie de l'animateur Gérard Curci, ancien chanteur de La Bande à Basile et familier de l'Ehpad. 

 

 




Mode à l'Ehpad

27/03/2018

Un projet de création et défilé de mode aura lieu le 26 septembre 2018 , à l’initiative de Catherine Fleury, animatrice à la résidence médicalisée pour personnes âgées de Mantes-la-Jolie.

Dans le cadre de la préparation de son Brevet professionnel d’animatrice socioculturelle, Catherine Fleury, animatrice à la résidence médicalisée a eu l’idée d’organiser un défilé de mode dans l'établissement. Particent au projet : des résidents, le personnel, des lycéens en bac pro option coiffure et esthétique pour le versant intergénérationnel, le Secours Catholique prêtant son aide sur la partie création et couture, une maroquinière confectionnant des sacs pour le défilé…

Le cœur de son projet est aussi de répondre à la difficulté des soignants d’habiller les résidents aux membres rétractés : pour cela, l’animatrice crée des vêtements à scratch, pratiques et adaptés. Le défilé aura lieu le 26 septembre et sera ouvert aux familles et aux partenaires. Catherine Fleury a mobilisé une dizaine de résidents, anciennes couturières ou passionnées de couture et mannequins volontaires pour monter sur le podium.




150 personnes pour la fête de la musique !

30/06/2016



L’ensemble des pensionnaires de la résidence médicalisée de Mantes-la-Jolie, leur famille, le personnel et les bénévoles se sont réunis le 16 juin pour fêter la musique.
À cette occasion, 150 personnes ont été accueillies autour d’un repas festif sur le thème des « musiques du monde ». Sous 2 barnums installés dans le jardin par la mairie, chaque table était décorée suivant un continent ou pays : France, Italie, Canada, Espagne, Afrique, États-Unis, Maghreb. Un chanteur musicien a animé la journée.
La participation des résidents qui ont contribué à la confection des décorations et l’investissement du personnel ont contribué à la réussite de cet évènement. L’ambiance était à la fête et les professionnels comme les résidents et leur famille ont chanté et dansé !